Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Loupiac - Infos
  • Loupiac - Infos
  • : Recueil d'informations pour habitants et touristes.
  • Contact

Fréquentation

personnes ont visité ce site 

Il y a    personne(s) sur ce blog

 

Rechercher

LR-Health & Beauty Systems

ScreenShot472.jpg ScreenShot473.jpg  

  

LR-Barsagol@hotmail.fr - Tél. 05 65 64 69 07

29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 11:20

 

          Les prochaines élections municipales sont en vue et c'est " La Dépêche du Midi " qui nous donne les premières indications sur les velléités des uns et des autres, à poursuivre ou non leur mandat actuel.

 

Les choses semblent se mettre lentement en place. A n'en pas douter, nous aurons dans un futur proche des précisions quant à la composition des listes candidates, très certainement actuellement en cours de constitution.

 

Article paru sur "La Dépêche du Midi" - http://w1p.fr/147818

 

Capdenac-Gare. Peu de changements à attendre

Publié le 28/11/2013 à 08:37

Sur le canton de Capdenac, le changement c’était il y a 5 ans. Les élections municipales de 2008 ont, en effet, vu arriver aux commandes des communes des nouveaux maires, jeunes, à commencer par le chef-lieu de canton.

À l’issue de leur premier mandat, ces élus devraient être à nouveau sur la ligne de départ au mois de mars prochain. à Capdenac, Stéphane Bérard a déjà annoncé dans nos colonnes son intention de se représenter (lire «La Dépêche du Midi» du 10 octobre 2013). Dans les communes rurales, certains maires ont déjà pris leurs décisions. D’autres attendent encore un peu pour se prononcer définitivement, mais ne disent pas vouloir renoncer. Un signe ?

Cette mandature a été marquée sur le canton par le décès de deux maires : en 2011 Jacques Charles à Bouillac et, dernièrement, Alain Combres à Asprières. Leurs successeurs s’inscrivent dans une démarche différente : arrêt à Asprières, certainement poursuite à Bouillac.


le tour du canton

Les Albres >. Bernard Jonquières, qui dirige la commune depuis 1995, se décidera à la fin de l’année. Il souhaite d’abord évoquer le sujet avec le conseil municipal avant de se déterminer définitivement. Si, aujourd’hui, il se dit encore indécis, il n’annonce pas vouloir arrêter lors du prochain scrutin.

Asprières >. Jean-Pierre Cantaloube, jusque-là premier adjoint, est devenu maire, à la fin de ce mois de septembre, après le décès d’Alain Combres. Et, à 71 ans, il n’a pas l’intention de reprendre un mandat. «Je vais jusqu’au mois de mars et, vu mon âge, je m’arrêterai là».

Balaguier-d’Olt >. Yves Ville sera candidat à sa succession. «Certes, j’ai vécu un mandat un peu difficile mais je suis passionné. Je suis né à Balaguier et je suis très attaché à ce village», explique-t-il. S’il a pu, à un moment, hésiter, il dit avoir été encouragé pour se représenter. «J’ai été sollicité par des habitants pour repartir. Ce sera avec une équipe renouvelée pour défendre le village et certaines valeurs».

Bouillac >. Gilles Pons a pris le relais de Jacques Charles, tragiquement décédé dans un accident de la route en mai 2011. «J’ai continué le travail de mon prédécesseur» explique-t-il, évoquant «une fonction prenante» qu’il assume toutefois «avec plaisir». Sur une candidature au mois de mars prochain, il veut réserver la primeur de sa décision à ses administrés, certainement à la mi-décembre. Mais il semble bien, sur Bouillac, que cela soit là un secret de polichinelle.

Capdenac-Gare >. Stéphane Bérard conduira à nouveau une liste d’union de la gauche. Pour l’opposition, aucun nom n’a encore filtré. Y aura-t-il seulement une liste ?

Causse-et-Diège >. Serge Masbou n’a pas encore pris sa décision. «Je veux en parler avec mon équipe avant de me déterminer définitivement», indique-t-il. Ce qui devrait être fait la semaine prochaine. Même s’il met en avant la question de la disponibilité (elle revient souvent chez beaucoup de maires, NDLR), rien ne laisse entrevoir aujourd’hui qu’il ne sollicite pas un renouvellement de son mandat.

Foissac >. «Je repars avec une équipe légèrement modifiée». Philippe Mombersou n’entretient pas le suspense sur ses intentions. La fin de ce mandat va être occupée par la mise en place de la nouvelle organisation des rythmes scolaires, «quelque chose de lourd», souligne-t-il. L’agrandissement de l’école est un des investissements importants qu’il retient du travail mené par son équipe (avec la nouvelle mairie et la mise en place du marché du vendredi). Pour l’avenir, il évoque des projets structurants qui seront définis avant les élections.

Naussac >. Didier Pouzoulet-Ligue n’a pas encore évoqué le sujet avec son conseil municipal. Il prévoit de le faire d’ici la fin de l’année. Aucune annonce, donc, pour le moment. Mais il n’y a pas de raisons pour qu’il ne soit pas à nouveau candidat.

Salles-Courbatiers >. «En principe, je ne repars pas». À 65 ans et après deux mandats de maire, Gérard Marty a décidé de laisser la place aux jeunes. «Il faut savoir passer le relais», souligne-t-il.

Sonnac >. Jérôme Dalmon n’a pas encore pris une décision formelle mais, «a priori», il sera candidat à sa succession. «Il me faut reformer une équipe compétente pour repartir, certains conseillers arrêtant à la fin de ce mandat» souligne-t-il.

 

 

 


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Barsagol - dans Causse & Diège
commenter cet article

commentaires